Port d’Anvers: une croissance malgré une année 2021 mouvementée

Port d’Anvers: une croissance malgré une année 2021 mouvementée

Le transbordement retrouve le niveau pré-COVID de 2019

2021 a été une nouvelle année pleine de défis pour le port d'Anvers. Malgré les perturbations de la chaîne d'approvisionnement mondiale, l'Autorité portuaire d'Anvers a enregistré de solides performances et a égalé l'année record de 2019. Le transbordement total de marchandises en 2021 s'est élevé à 240 millions de tonnes de cargo, soit une croissance de 3,8 % par rapport à 2020 et une petite croissance par rapport à 2019. L'année 2022 promet d'être une année passionnante, avec en plus de la crise persistante du COVID, la fusion avec le Port de Zeebrugge et des étapes importantes pour de nombreux projets pionniers.

Des chiffres en croissance grâce à une résilience soutenue

Le transport maritime mondial par conteneurs est encore très perturbé, ce qui entraîne des escales irrégulières de navires de mer et le contournement de ports dans la rotation. En conséquence, les call sizes moyens sont de plus en plus élevés et les pics au niveau des call sizes sont de plus en plus nombreux. Cela représente un défi majeur pour l'ensemble de la chaîne logistique dans et autour du port. En outre, la pénurie de main-d'œuvre portuaire, principalement due au COVID, a également joué un rôle. Malgré ces conditions difficiles, le trafic de conteneurs s'est maintenu en 2021 avec un statu quo de 12,02 millions de TEU (-0,1 %).

Les vracs divers ont augmenté de pas moins de 73,6 %. En 2021, le segment a connu le transbordement le plus élevé de ces dix dernières années, atteignant un transbordement de plus d'un million de tonnes pendant sept mois. La raison principale en est le fort transbordement vers l'acier (+81 %), le groupe de marchandises le plus important dans ce segment. Le transbordement RoRo a augmenté en tonnes de 13,9 % par rapport à 2020. Le nombre de véhicules, neufs et d'occasion, a également enregistré une croissance par rapport à 2020 (+8 %), mais reste inférieur de 15 % au niveau de 2019.

Le vrac sec a connu une croissance de 15,1 %. Les engrais, en particulier, se sont très bien comportés en raison de l'évolution des prix, avec le transbordement le plus élevé depuis 10 ans. Le vrac liquide est resté, avec 3,1 %, dans la lignée des années précédentes. La forte augmentation des transbordements d'essence a compensé la forte diminution des transbordements de diesel et d'huile combustible. Le transbordement de produits chimiques a été le meilleur an jamais enregistré et termine à +12,9 %.

En raison des défis logistiques et administratifs causés par le Brexit, le flux de marchandises entre l'UE et le Royaume-Uni a chuté. Malgré cela, le port d'Anvers a enregistré une croissance de 6,0 % du transbordement total avec le Royaume-Uni et de 14,6 % avec l'Irlande par rapport à 2020, principalement grâce aux importantes connexions maritimes à courte distance.

Le nombre de conteneurs reefer a augmenté de 2,6 % en 2021 par rapport à la même période de l'année dernière. L'augmentation est en partie due à une augmentation de la demande. D'autre part, la croissance est due à la forte position maritime dans les zones de navigation d'Amérique latine, d'Afrique et des États-Unis.

Chiffres annuels 2021
Chiffres annuels 2021

Rester pionnier

En 2022, outre la résilience, l'accent restera mis sur les priorités stratégiques que sont la transition ciblée et la croissance durable. Des mesures essentielles seront prises à cet égard au cours de l'année à venir. La livraison du premier remorqueur fonctionnant au méthanol, le methatug, est entre autres au programme. Ce sera une année importante pour le NextGen District, le futur hotspot de l'économie circulaire au cœur du port. Les premiers concessionnaires ont entre-temps officiellement signé et les détails seront réglés dans les mois à venir.

Jacques Vandermeiren, CEO de l'Autorité portuaire d'Anvers : « L'Autorité portuaire d'Anvers veut réaffirmer son rôle de pionnier dans la transition vers la neutralité climatique en 2022. Grâce à des projets phares révolutionnaires tels que la coalition pour l'importation d'hydrogène et [email protected]/[email protected], pour le captage et le stockage de CO2, nous pouvons remplir ce rôle et accélérer la transition. En outre, la croissance durable de notre port reste une priorité absolue. Nous espérons donc que nous recevrons bientôt le permis de renouvellement du terminal Europa afin de pouvoir commencer les travaux. »
Annick De Ridder, Échevine du Port : « Le port du futur doit être celui qui comprend et approuve pleinement les ambitions climatiques et les objectifs environnementaux. À cette fin, l'année 2021 a vu de nombreuses mesures, principalement majeures, prises, toujours dans le cadre de collaborations fructueuses, même au-delà de nos frontières. Pour le port d'Anvers, 2021 a certainement aussi été l'année de la "sécurité intelligente". ​ L'innovation et la numérisation sont essentielles pour assurer la croissance durable de notre port à long terme. »

Approbation de la fusion avec le port de Zeebrugge

L'année 2022 sera marquée par la fusion avec le port de Zeebrugge. Une étape importante a été franchie avec l'approbation, en début de semaine, de l'autorité belge de la concurrence. Dans les mois à venir, toutes les mesures officielles seront prises pour finaliser la fusion. La date de lancement officielle du Port d'Anvers-Bruges est la fin du mois d'avril.

Annick De Ridder, Échevine du Port : « La crise continue du COVID, l'incident de Suez et les perturbations mondiales qui en découlent, comme la congestion, les retards et les pénuries de main-d'œuvre, ont fait de 2021 une autre année difficile pour notre port. Mais grâce au dévouement et à la résilience de l'ensemble de la plateforme portuaire, malgré la tempête persistante, nous sommes une fois de plus restés debout et nous renouons à grands pas avec une année 2019 record. Pour la fusion avec le port de Zeebrugge, l'approbation par l'ABC est la dernière ligne droite. Le contexte actuel rend cette fusion d'autant plus pertinente. L'ambition afférente à l'unification des ports ne se limite donc pas au nombre de tonnes et d'EVP. Ensemble, nous pourrons investir davantage dans la transition vers une économie pauvre en carbone et dans la numérisation de la chaîne logistique. Les ports de Zeebrugge et d'Anvers sont très complémentaires et, ensemble, nous pourrons davantage relever les défis externes. »
Jacques Vandermeiren, CEO de l'Autorité portuaire d'Anvers : « Malgré les bonnes performances, 2021 n'a pas été un grand cru pour notre port. Grâce à la résilience et aux qualités mondialement reconnues de notre communauté portuaire, nous avons retrouvé après un an seulement le niveau de l'année pré-COVID 2019. D'importants sujets de préoccupation subsistent toutefois. La disponibilité à court terme de la main-d'œuvre dans cette situation sanitaire difficile. À plus long terme, le dossier de l'azote, la réalisation de la capacité de conteneurs supplémentaire indispensable et la transition énergétique sont des défis majeurs. »
A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium