Mass Flow Meter
Système de mesure de soutage obligatoire à partir du 1er janvier 2026

Mass Flow Meter Système de mesure de soutage obligatoire à partir du 1er janvier 2026

À partir du 1er janvier 2026, l'utilisation d'un système de mesure de soutage sera obligatoire pour les navires de soutage dans le Port of Antwerp-Bruges et le port de Rotterdam. À compter de cette date, les navires de soutage devront disposer dans les deux ports d'un système certifié qui indique précisément la quantité de carburant qu'ils fournissent aux navires maritimes. Avec cette mesure, les autorités portuaires visent à rendre le marché de soutage d'Anvers, de Zeebrugge et de Rotterdam plus transparent, plus efficace et plus fiable.

Fin 2022, les deux ports avaient déjà annoncé qu'ils rendraient obligatoires les systèmes de mesure de soutage certifiés à bord des navires de soutage. Cette décision fait suite à des recherches indépendantes menées à Anvers, Zeebrugge et Rotterdam, qui ont révélé des problèmes fréquents de quantité sur le marché de soutage.

Ces derniers mois, les ports se sont consultés en compagnie de différentes parties prenantes afin d'identifier tous les besoins et souhaits. Les parties ont défini ensemble une feuille de route réaliste pour la mise en œuvre du système de mesure de soutage. De plus, les aspects pratiques de l'introduction de ce système devaient être correctement vérifiés par rapport au cadre législatif différent de la Belgique et des Pays-Bas.

Actuellement, 40 des 170 navires de soutage à Rotterdam, Anvers et Zeebrugge sont équipés d'un système de mesure de soutage. Les autorités portuaires sont également conscientes que cette mesure aura un impact important sur le marché de soutage. En choisissant la date du 1er janvier 2026, les différentes entreprises de la chaîne de soutage bénéficieront d'un délai suffisant pour s'adapter à la mesure. Cette future obligation avait déjà été incluse dans les autorisations des navires de soutage dans le port d'Anvers-Bruges. L'autorisation pour les transporteurs de soutage à Rotterdam sera encore modifiée.

Lors de la conférence ARACON qui aura lieu les 19 et 20 octobre, les deux ports donneront de plus amples détails sur les avancées.

Pour de plus amples renseignements :

Autorité portuaire de Rotterdam
​Tie Schellekens, j.schellekens@portofrotterdam.com, +31 6 5332 5334

Port of Antwerp-Bruges
press@portofantwerpbruges.com, +32 492 15 41 39

Story image

À PROPOS DE L'AUTORITÉ PORTUAIRE DE ROTTERDAM

Autorité portuaire de Rotterdam S.A. L'objectif de l'Autorité portuaire de Rotterdam est de renforcer la position concurrentielle du port de Rotterdam en tant que plateforme logistique et complexe industriel de classe mondiale. Non seulement en taille, mais aussi en qualité. L'autorité portuaire peut et veut avoir un impact et se concentre donc sur l'accélération de la durabilité dans le port et elle est un partenaire de la numérisation du port et des chaînes logistiques. Les tâches essentielles de l'autorité portuaire sont le développement, la gestion et l'exploitation durables du port, le maintien d'une manutention fluide et sûre des navires et le soutien de la résilience future du port de Rotterdam.

Faits et chiffres sur l'Autorité portuaire de Rotterdam et le port de Rotterdam : Autorité portuaire de Rotterdam : environ 1 270 travailleurs, chiffre d'affaires d'environ 770 millions d'euros. www.portofrotterdam.com Zone portuaire : zone portuaire de 12 500 ha (terre et eau, dont environ 6 000 ha d'espaces à vocation économique). La longueur de la zone portuaire est de plus de 40 km. Débit de marchandises : environ 470 millions de tonnes de marchandises par an. Navigation : environ 30 000 navires de mer et environ 100 000 bateaux fluviaux par an. Emploi : (zone de l'estuaire du Rhin et de la Meuse, direct et indirect) 565 000 emplois aux Pays-Bas. Valeur ajoutée : 63 milliards d'euros, soit 8,2 % du PIB.

 

 

 

A propos de Port d'Anvers-Bruges

Avec un transbordement total de 271 millions de tonnes par an, le Port d’Anvers-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Il est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Le Port d’Anvers-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, il recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société, représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à communicatie@portofantwerpbruges.com

Port d'Anvers-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium