Les ports d’Anvers et de Liège renforcent leur collaboration grâce à la signature d’un nouvel accord de coopération.

Les ports d’Anvers et de Liège renforcent leur collaboration grâce à la signature d’un nouvel accord de coopération.

7 juillet 2021 - A l’occasion de la visite de Jacques Vandermeiren, Directeur général du Port d’Anvers à Liège, les ports d’Anvers et de Liège ont signé ce 7 juillet 2021 un nouvel accord de coopération visant à intensifier davantage les échanges et accroître leur collaboration. Il a également pour objectif de renforcer l’offre de transport fluvial et ferroviaire des deux ports sur l’axe stratégique du canal Albert reliant Anvers et Liège.

Les axes de coopération de cet accord entre les ports d’Anvers et Liège portent sur les points suivants:

  • la digitalisation des données relatives aux flux de marchandises et modes de transport afin de faciliter la massification des flux sur les modes alternatifs à la route, augmentant leur efficacité et leur attractivité ;
  • la promotion et le développement du transport fluvial au sein de la chaîne logistique ;
  • la promotion et le développement du transport ferroviaire au sein de la chaîne logistique ;
  • la promotion des terminaux à conteneurs situés le long du canal Albert comme point de consolidation pour les chargeurs et les expéditeurs ;
  • le développement d’une vision des trafics portuaires futurs en vue d’une transition économique et durable conformément aux recommandations européennes ;
  • l’échange d’informations et de bonnes pratiques.

Cet accord intensifie les échanges et la collaboration déjà existante entre le Port d’Anvers et le Port de Liège. ​ Le développement du transport multimodal, c’est-à-dire le recours à divers modes de transport, se trouve au cœur du transport de marchandises de demain. L’accord permettra notamment de répondre aux attentes d’une clientèle de plus en plus intéressée par la voie d’eau, en construisant une offre logistique globale, ainsi qu’en développant de nouvelles solutions pour fluidifier le transport par voie d’eau.

L’accord entre le port scaldien et le port liégeois porte sur une durée de trois ans (2021-2024).

Coopération interportuaire et développement de l’hinterland. L’exemple des ports d’Anvers et de Liège

La consolidation des liens entre le port d’Anvers et son arrière-pays est primordiale. Un hub logistique (plate-forme), tel celui de Liège est un facteur important pour le succès du Port d’Anvers qui doit impérativement optimaliser ses connexions avec son hinterland naturel. A l’occasion de la signature de cet accord de coopération, Monsieur Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège, déclare : « Le Port de Liège, idéalement situé dans l’hinterland naturel du Port d’Anvers grâce au canal Albert (à 14h de navigation seulement) confirme incontestablement sa position de région logistique européenne pour la distribution de marchandises, notamment conteneurisées, en Europe. Cet accord confirme aussi toute l’importance des ports intérieurs pour les grands ports maritimes.  Je me réjouis de poursuivre cette collaboration intense avec les autorités portuaires anversoises.»

La politique menée par le Port d’Anvers concernant l’hinterland est ainsi orientée sur une amélioration de la répartition modale des transports, et l’intensification de flux de marchandises dans l’arrière-pays du Port d’Anvers.

Optimalisation du transport multimodal

Afin de garantir une bonne liaison entre le Port d’Anvers, les terminaux intérieurs situés le long du canal Albert et le Port autonome de Liège, il est indispensable que les voies navigables et voies ferrées donnant accès aux ports puissent être exploitées de manière optimale, que les obstacles à la capacité de chargement des bateaux de transport fluvial soient les moins nombreux possible et qu’il y ait des infrastructures adéquates et performantes permettant le transport multimodal.

Les autorités du port maritime et du port intérieur peuvent alors s’allier pour initier et soutenir un service massifié fluvial ou ferroviaire entre les deux ports. Les deux ports s’engagent à accorder la plus grande attention au suivi des dossiers contribuant à garantir une bonne liaison, à les porter et à les soutenir auprès des pouvoirs publics pour qu’ils mettent en œuvre les chaînons infrastructurels manquants.

Les ports d’Anvers et de Liège se sont engagés à participer périodiquement à des réunions de concertation sur l’échange d’informations et la coordination d’initiatives et de projets présentant un intérêt dans le cadre de cet accord.

Grâce au canal Albert et à la Meuse, le Port autonome de Liège bénéficie de connections directes avec le Port d’Anvers. Des navettes régulières de conteneurs sont mises en place par les opérateurs du Port autonome de Liège entre les terminaux liégeois et le Port d’Anvers. Le Port autonome de Liège pourrait dès lors être un hub avancé dans la mesure où les marchandises transportées par ces camions seraient mises sur barge à Liège à destination d’Anvers assurant le transfert des conteneurs vers ces zones maritimes. Cette proposition contribue grandement à la décongestion des axes autoroutiers.

L’accord de coopération a été signé par Jacques Vandermeiren, Directeur général du Port d’Anvers, par Willy Demeyer, Président du Port autonome de Liège et par Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège. ​ La journée s’est clôturée par la visite du terminal à conteneurs de Liège Trilogiport.

Jacques Vandermeiren, CEO du Port d’Anvers: « Les ports maritimes subissent une forte pression avec la concentration des armements et le gigantisme des navires porte-conteneurs. Un port maritime comme celui d’Anvers a deux priorités : l’accès à la mer d’une part et la desserte vers l’hinterland d’autre part pour laquelle la voie d’eau, en l’occurrence le canal Albert reliant Anvers à Liège, joue un rôle essentiel. Afin d’éviter l’engorgement, le Port maritime d’Anvers a sans aucun doute besoin du port intérieur tel celui de Liège afin d’assurer une desserte vers l’hinterland. Grâce à la signature de cet accord, nous réitérons ici notre volonté d’entretenir une collaboration étroite et efficace avec le Port de Liège. »
Willy Demeyer, Président du Port autonome de Liège :  « Les ports, et plus particulièrement les ports d’Anvers et de Liège, sont des maillons essentiels de la chaîne logistique. ​ Cet accord s’inscrit parfaitement dans le cadre de la stratégie duPort autonome de Liège comme levier indispensable au développement de l’intermodalité du port. »
Luc Arnouts, Directeur des Relations internationales du Port d’Anvers : « Je suis très heureux de signer ce nouvel accord de coopération avec le Port de Liège. Le transport fluvial représente un volet significatif de notre développement et joue une importance cruciale en termes de mobilité. Chaque année, quelque7 millions de tonnes de marchandises sont transportées entre le port d’Anvers et le Port de Liège. L’optimalisation de la gestion portuaire, tant pour ce qui est des importations que des exportations, est dès lors capitale pour assurer la fluidité des trafics. »
Emile-Louis Bertrand, Directeur général du Port autonome de Liège« En qualité de moteurs de croissance et de développement économiques, les ports maritimes et intérieurs doivent ainsi étroitement collaborer pour favoriser le développement du transport massifié. Les ports intérieurs sont des outils indispensables pour l’économie, en tandem avec les ports maritimes.  Un port intérieur tel celui de Liège est une excellente plate-forme multimodale où sont réunis la voie d’eau, le ferroviaire, l’aérien et le transport routier des marchandises. Une barge à conteneurs transporte environ 150 conteneurs, un train 80 conteneurs, un camion 1 seul. Les ports intérieurs ont définitivement un rôle à jour par rapport aux ports maritimes. »
Ensemble avec la Wallonie Ensemble avec la Wallonie.pdf - 2 MB

A propos du Port autonome de Liège

Premier port intérieur de Belgique et troisième port intérieur européen, véritable plate-forme multimodale de transports, le Port autonome de Liège (PAL) représente plus de 19 millions de tonnes (eau-rail-route) et plus de 115.000 EVP pour le trafic conteneurs. Le complexe portuaire liégeois, représente, selon la Banque nationale de Belgique, 7.858 emplois directs et 10.445 emplois indirects générés par l’ensemble des entreprises concessionnaires du Port autonome de Liège. Le Port de Liège demeure un levier de développement socio-économique important pour la région. Il reste un acteur incontournable du développement durable : 73 % des trafics manutentionnés sur les diverses zones portuaires transitent par la voie d’eau, ce qui constitue une réelle performance au niveau européen. Aujourd’hui, les modes de transport tels que le transport fluvial ou ferroviaire doivent faire partie d’une logistique durable en complémentarité avec la route.

Le Port de Liège, c’est également :

  • près de 400 hectares de terrains portuaires
  • 4 terminaux multimodaux avec des connexions directes fluviales vers Anvers et Rotterdam, puis ferroviaires vers l’Europe et la Chine.
  • Plus de 300.000m² d’entrepôts logistiques à Liège Trilogiport, dont 152.000m² déjà construits et entièrement opérationnels. Il s’agit d’un des plus grands projets logistiques de Wallonie.

 

A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium