Le port d’Anvers rend des bornes d’amarrage intelligentes grâce à des capteurs

Le port d’Anvers rend des bornes d’amarrage intelligentes grâce à des capteurs

La solution numérique renforce la sécurité des murs de quai

Le port d’Anvers et l'entreprise technologique Zensor ont uni leurs forces pour renforcer la sécurité des murs de quai. Zensor a développé le Bollard Monitor à cet effet, un capteur numérique qui mesure la tension sur une borne d'amarrage. Les cinq premiers Bollard Monitors ont été installés au terminal de la mer du Nord, et les cinq suivants suivront rapidement.

Le port d'Anvers compte pas moins de 120,6 km de murs de quai et 7000 poteaux et bornes d'amarrage. Les bateaux y accrochent leur cordage lorsqu'ils arrivent à quai. De cette manière, les bateaux restent immobiles pendant le chargement et le déchargement. En cas de vent ou de tempête, les cordages des grands navires maritimes exercent une force de traction considérable sur les poteaux et les bornes d'amarrage. En raison de la boulonnerie et des connecteurs d'ancrage, les bornes d'amarrage sont plus sensibles que les poteaux d’amarrage à cet égard. Si une borne de ce type (650 kg d'acier) venait à se détacher, il existe un risque que le navire parte à la dérive ou qu'il y ait des blessés. Une inspection et un entretien réguliers sont dès lors à l'ordre du jour.

La solution numérique renforce la sécurité

Afin de mesurer la tension qui est exercée sur la boulonnerie des bornes et de prévenir quand une borne d'amarrage menace de se détacher ou de casser, le port d’Anvers a lancé en 2020 un appel pour imaginer un système numérique afin de trouver une solution à ce problème. Parmi les cinq candidats, le « Bollard Monitor » de l'entreprise technologique bruxelloise Zensor a été désigné vainqueur. Le Bollard Monitor est composé de deux capteurs intégrés qui mesurent la tension et les variations de tension qui sont exercées sur le système de montage. Le système envoie toutes les 15 minutes des informations (qui sont enregistrées en permanence) via une connexion sans fil et permet de les visualiser sur un tableau de bord. Ces données permettront au service opérationnel d'optimiser l'entretien préventif des bornes d'amarrage.

Tom Cornelissen, directeur commercial de Zensor: "Zensor rend intelligentes les bornes du port d'Anvers. Au lieu de procéder à des inspections sur place, les capteurs indiqueront automatiquement et immédiatement lorsque les connexions des bornes sont surchargées. Les services techniques du port d'Anvers peuvent consulter en direct le chargement réel des bornes via la plate-forme en ligne Zensor. Le système envoie une alarme lorsqu'un boulon se détache. Non seulement cela est beaucoup plus efficace pour la maintenance, mais cela renforce également la sécurité. Les données mesurées des bornes d’amarrage sont liées aux données opérationnelles du port. Le traitement intelligent de ces données combinées permet de mieux comprendre et de mieux évaluer la charge sur ces bornes."
Erwin Verstraelen, Directeur Innovation du Port d'Anvers: "Dans le cadre de la digitalisation du port, nous avons installé des capteurs sur un certain nombre de bornes. Nous voulons ainsi mesurer l'influence des grandes forces de traction, ce qui permettra de planifier plus efficacement la maintenance. Un bel exemple de la manière dont nous utilisons l'innovation et les partenariats pour accroître la sécurité dans notre port."
Annick De Ridder, échevine du port: "Grâce à cette innovation, non seulement nous rendons notre port plus sûr et plus efficace, mais nous pouvons aussi être une source d'inspiration pour d'autres ports. En continuant à utiliser notre port comme terrain d'essai pour l'innovation technologique, nous continuons à jouer un rôle de pionnier dans ce domaine."

 

A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium