Le NextGen District comme futur haut lieu de l'économie circulaire au sein du port d'Anvers

Le NextGen District comme futur haut lieu de l'économie circulaire au sein du port d'Anvers

Un nouveau nom et une consultation du marché pour l'ancien site General Motors

« NextGen District » est la nouvelle appellation de l'ancien site de General Motors au sein de la zone portuaire. L'Autorité Portuaire d'Anvers entend faire du site de 88 ha un chef-lieu de l'économie circulaire et s'adresse aux concessionnaires potentiels par le biais d'une consultation du marché. Le profil recherché ? Tout acteur de l'industrie circulaire de la transformation et de la fabrication qui souhaite participer au développement du site et contribuer ainsi à la transition vers une société neutre pour le climat.

Un haut lieu de l'économie circulaire

L'ancien site de General Motors, qui s'étend sur une superficie de 88 hectares – soit l'équivalent de 110 terrains de football –, est actuellement transformé en une nouvelle plateforme de l'économie circulaire baptisée NextGen District. Tel sera le nouveau nom de la Churchill Industrial Zone, l'un des derniers grands terrains libres de la zone portuaire qui offre de multiples opportunités étant donné sa situation idéale à proximité du plus vaste pôle chimique d'Europe. L'Autorité Portuaire d'Anvers, qui a délibérément choisi de libérer cette zone étendue pour l'économie circulaire, franchit ainsi une étape supplémentaire dans la transition vers une société durable et climatiquement neutre. Les startups innovantes sont ici accueillies à bras ouverts, qu'elles soient des grands acteurs de l’industrie ou des startups. Le NextGen District sera un site industriel où les « produits en fin de vie » recevront une deuxième ou une troisième chance, où des solutions circulaires en matière de carbone seront recherchées et où les énergies renouvelables seront expérimentées. Le parc comprend une pépinière où les startups ont l’espace pour se développer davantage, ainsi que des parcelles individuelles de différentes tailles. Les services et facilités pouvant être organisés en collectivité sont actuellement à l'étude, afin d'assurer un développement aussi durable et optimal que possible du site.

En quête de pionniers de l'économie circulaire

Pour le développement du site, le NextGen District recherche des acteurs qui veulent donner de l'élan à l'économie circulaire. L'Autorité Portuaire d'Anvers a dès lors lancé une nouvelle consultation de marché pour rechercher des investisseurs à l'échelle internationale. Il doit s'agir plus spécifiquement de candidats opérant essentiellement dans l’industrie circulaire de la transformation (principalement les procédés chimiques) et dans l'industrie manufacturière, tout en s'intéressant à la transition énergétique.

Afin de concrétiser les ambitions durables pour le développement du NextGen District, les candidats seront également évalués sur l'orientation future de leur projet, c'est-à-dire sa valeur innovante, son impact climatique et sa manœuvrabilité. Certaines conditions seront également ajoutées au contrat de concession des candidats retenus.

Transition vers une société neutre pour le climat

L'aménagement du NextGen District s'inscrit dans les ambitions durables de l'Autorité Portuaire d'Anvers, pour laquelle la transition énergétique et le passage à une économie circulaire figurent en tête de liste des priorités. En collaboration avec l'industrie, elle travaille en effet à la réduction des émissions de CO2 et à l'adoption de sources d'énergie alternatives grâce à des projets de transition ambitieux, tels que la production d'énergie renouvelable, l'utilisation de la chaleur résiduelle, ainsi que l'importation, le stockage et la conversion de l'hydrogène en éléments constitutifs durables pour le secteur chimique.

« Si la crise sanitaire nous fait comprendre quelque chose, c'est bien que nous n'avons qu'un seul choix, celui de construire un port à l'épreuve du temps et durable », déclare Jacques Vandermeiren, PDG de l'Autorité Portuaire d'Anvers. « C'est pourquoi l'Autorité Portuaire d'Anvers veut continuer à jouer un rôle de pionnier dans la transition vers une société neutre pour le climat. La transition énergétique et l'économie circulaire étaient à l'ordre du jour avant la pandémie, et le sont encore aujourd'hui. Le port d'Anvers abrite le plus grand pôle intégré de toute l'Europe. Notre souhait est de renforcer ce pôle, l'ancrer et le soutenir dans la transition vers une économie circulaire et neutre en carbone. Le NextGen District doit devenir un chef-lieu de l'innovation et du brassage d'idées dans l'économie circulaire, pour offrir une réelle bouffée d'oxygène à la nouvelle génération. »
Et l'échevine du port Annick De Ridder de conclure : « Avec le NextGen District, nous visons la création de dizaines de nouveaux emplois, lesquels viendront eux aussi soutenir la croissance durable de notre port. Il est essentiel à nos yeux que les nouveaux concessionnaires partagent et embrassent notre vision de l'avenir et de la durabilité. Cela contribuera au renforcement, à la synergie et à la diversification de la plateforme portuaire. Il s'agit par ailleurs de l'emplacement idéal pour accélérer encore la transition au sein du pôle chimique d'Anvers. De cette manière, nous continuons à nous concentrer sur notre valeur ajoutée de demain, et donc aussi sur notre prospérité. »

www.nextgendistrict.com

A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium