Le Green Shipping Corridor Suède-Belgique accueille un nouveau partenaire et élargit ses ambitions écologiques

Le Green Shipping Corridor Suède-Belgique accueille un nouveau partenaire et élargit ses ambitions écologiques

Le port de Göteborg, le North Sea Port et DFDS accueillent Port of Antwerp-Bruges dans le Green Shipping Corridor, renforçant ainsi les ambitions écologiques du projet. Avant 2030, deux navires rouliers à l'ammoniac devraient naviguer sur les routes entre la Suède et la Belgique. Les ports intensifieront leurs efforts en matière d'électrification et de soutage de l'ammoniac, ce qui pourrait en faire le premier corridor de transport d'ammoniac vert au monde pour les cargos.

2 500 kilomètres. C'est la distance entre le point le plus au nord et le point le plus au sud du Green Shipping Corridor entre la Suède et la Belgique que le port de Göteborg, North Sea Port, DFDS et Port of Antwerp-Bruges souhaitent réaliser pour promouvoir un transport à très faible niveau d’émissions.

Ce corridor pourrait relier 11 pays européens par voie maritime, sur la terre ferme et par voie ferroviaire, de la Norvège, dans le nord de l'Europe, à l'Espagne, dans le sud de l'Europe. Dans ce corridor, les ports de Göteborg, de North Sea Port et d'Anvers-Bruges sont des centres de transport et d'importantes zones d'origine et de destination pour l'activité industrielle.

Des ambitions accrues

Au moins deux navires de DFDS fonctionnant à l'ammoniac devraient naviguer sur le corridor à partir de 2030, dans le cadre de l'ambition de DFDS d'avoir six navires à émissions faibles ou proches de zéro en service d'ici 2030.

Aux navires fonctionnant à l'ammoniac s'ajoutent des camions électriques et des transports ferroviaires terrestres, ainsi que des installations du réseau électrique terrestre pour les navires. Par conséquent, les ports intensifieront leurs efforts pour permettre l'exploitation de terminaux électriques et le soutage en toute sécurité de l'ammoniac.

En parallèle à ces efforts, les partenaires prévoient de commencer à produire des quantités importantes d'énergie renouvelable.

Les trois partenaires initiaux ont signé un accord de coopération en 2022 pour travailler ensemble à la décarbonisation du corridor de transport entre la Suède et la Belgique et créer une solution évolutive. L'ajout de Port of Antwerp-Bruges à cette coalition renforcera cette ambition.

DFDS a demandé un financement pour un total de quatre navires naviguant à l'ammoniac. Si le financement est octroyé, le projet, qui comprend l'électrification des ports, devrait permettre de réduire les émissions de 328 000 tonnes de CO2 par an. Cela équivaut à environ 11 % des émissions de gaz à effet de serre du champ d'application 1 de DFDS par rapport à 2023.

Port of Antwerp-Bruges, Luc Arnouts, VP International networks : « Port of Antwerp-Bruges approuve les efforts de ses clients et partenaires pour donner la priorité à l'écologisation des opérations tant en mer que sur la terre ferme. DFDS, un opérateur majeur qui propose un service quotidien de fret roulier à Göteborg, contribuera à notre ambition d'un transport climatiquement neutre dans le port, à destination du port et à travers le port. Port of Antwerp-Bruges, qui est l'un des plus grands centres de soutage au monde, s'est engagé à offrir des carburants marins climatiquement neutres et approuve l'approche innovante de DFDS concernant l'utilisation de navires rouliers à l'ammoniac sur le corridor. »
Port de Göteborg, Patrik Benrick, responsable du développement stratégique et de l'innovation : « Le port de Göteborg a travaillé très tôt à l'élaboration de règles d'exploitation pour une manutention et un avitaillement sûrs et efficaces des navires fonctionnant à l'ammoniac. Nous travaillons également à la mise en place d'une chaîne de valeur de l'ammoniac, dans le but de pouvoir faciliter tout ce qui est nécessaire pour que les navires fonctionnant à l'ammoniac fassent régulièrement escale et s'approvisionnent dans le port en 2030 et au-delà. »
DFDS, Jacob Andersen, vice-président, North Sea: « Cela témoigne de nos ambitions et de notre engagement à jouer un rôle actif dans la transition écologique. Nous pensons que ce corridor deviendra le premier corridor vert au monde pour les cargos rouliers fonctionnant à l'ammoniac, avec des émissions proches de zéro. Cette transition n'aurait pas été possible sans collaboration. Nous travaillons avec plus de 50 partenaires pour réaliser ce projet, qui contribuera à un avenir plus durable pour le transport en Europe, et les ports en sont un élément important. »
North Sea Port, Daan Schalck, PDG : « Je suis ravi que notre initiative initiale se soit transformée en un réseau plus large et je suis résolu à continuer à tirer parti de notre expérience en matière de collaboration. Le Green Corridor belgo-suédois est une étape importante vers la décarbonisation du secteur logistique et le soutien de la résilience européenne. Il va au-delà du langage ampoulé habituel et contient des promesses concrètes que nous, en tant que port, voulons tenir avec nos clients et nos parties prenantes. »

 

Afficher dans l'aperçu des actualités
A propos de Port d'Anvers-Bruges

Avec un transbordement total de 271 millions de tonnes par an, le Port d’Anvers-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Il est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Le Port d’Anvers-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, il recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société, représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à communicatie@portofantwerpbruges.com

Port d'Anvers-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium