L'Autorité portuaire d'Anvers utilise des drones pour détecter les déchets flottants

L'Autorité portuaire d'Anvers utilise des drones pour détecter les déchets flottants

Un port propre et sûr grâce à l'innovation et à la numérisation

Les déchets flottants n'ont pas leur place dans le port d'Anvers. L'Autorité portuaire d'Anvers va déployer des drones afin d'en assurer la détection et le nettoyage le plus rapidement possible. Ce n'est qu'une des nombreuses solutions numériques innovantes qui devraient permettre au port de se préparer pour l'avenir. Aujourd'hui, lors de sa visite du port, la ministre Petra De Sutter a pu voir de ses propres yeux comment ce type de solutions contribue à la propreté et à la sécurité des infrastructures.

Localisation et nettoyage plus rapides grâce aux drones

Chaque année, environ 50 tonnes de déchets flottants sont collectées dans les bassins du port d'Anvers. Ces déchets sont constitués, entre autres, de plastique, de bois, de carton, de matières organiques et d'amarres. Afin de limiter la pollution de l'eau, l'impact sur la biodiversité et les dommages aux navires, il est important de détecter et de nettoyer ces déchets le plus rapidement possible. La zone portuaire totale couvrant plus de 120 km², de nombreux yeux sont nécessaires pour passer au crible cette zone gigantesque. Grâce à la perspective aérienne unique, l'utilisation de drones peut apporter une contribution significative à la détection des déchets flottants. C'est pourquoi l'Autorité portuaire d'Anvers a mis au point une application « machine vision » qui élabore automatiquement une carte indiquant les endroits où se trouvent les débris flottants à partir des données envoyées par les drones. Grâce au déploiement de drones, qui survoleront bientôt l'ensemble du port plusieurs fois par jour, les débris flottants pourront être localisés et nettoyés plus rapidement et plus efficacement.

5G

Selon l'Autorité portuaire d'Anvers, l'utilisation de drones jouera un rôle de plus en plus important dans le port du futur. L'ambition est de créer un réseau de drones autonomes capables de fournir un « live feed » des différentes activités portuaires et de soutenir autant que possible le service Harbour Safety & Security (HSS) et ses partenaires de sécurité. Il s'agit de missions telles que l'inspection de l'infrastructure, la surveillance et le contrôle, la gestion des incidents, la gestion des postes d'amarrage et la détection de taches de pétrole ou de déchets flottants. La 5G sera utilisée pour diffuser les images des drones en temps réel. C'est déjà le cas pour la gestion des incidents, comme lors de l'incendie de la zone portuaire l'année dernière, où les pompiers ont bénéficié d'un flux en direct d'images de drones via le réseau 5G. Grâce à une combinaison d'images couleur et infrarouge, les pompiers ont pu se faire une meilleure idée de la localisation des foyers.

Le port du futur

Aujourd'hui, Piet Opstaele, manager Innovation enablement de l'Autorité portuaire d'Anvers, a reçu Petra De Sutter, Vice-Première ministre et ministre de la Fonction publique, des Entreprises publiques, des Télécommunications et de la Poste au centre nautique opérationnel (CNO) et a expliqué l'utilisation des drones et d'autres applications numériques innovantes au sein du port, comme l'Echodrone, un bateau sondeur autonome doté d'une technologie unique.

Petra De Sutter, ministre des Télécommunications : « Je vois un aperçu de l'avenir ici, dans le port d'Anvers. Des drones qui gardent le port propre et sûr. C'est un bon exemple de la manière dont la numérisation, un environnement propre et la lutte contre le changement climatique peuvent aller de pair. J'attends avec impatience la valeur ajoutée supplémentaire que la 5G peut offrir en termes d'applications écologiques. Grâce à la 5G, un drone peut transmettre de très grandes quantités de données sans aucun problème. Ce n'est pas seulement bon pour l'environnement. Aussi pour la sécurité. Le port est proche de la ville. En cas d'incendie, les caméras thermiques peuvent aider immédiatement les pompiers. »
Piet Opstaele : « Un port propre et sûr est une priorité pour l'Autorité portuaire d'Anvers. L'utilisation de drones pour la détection des déchets flottants est un bon exemple de la manière dont l'innovation et la numérisation peuvent y contribuer. Aujourd'hui, nous avons pu montrer à la ministre comment des solutions innovantes permettront au port de faire face à l'avenir. »
Annick De Ridder, échevine du port : « Le port d'Anvers est le moteur de notre économie. Ce moteur doit tourner de manière aussi propre, sûre et régulière que possible. À partir de 2023, les drones permettront de localiser systématiquement, intelligemment et efficacement les débris flottants dans la vaste zone portuaire. L'innovation et la numérisation nous permettent désormais de minimiser la pollution de l'eau, l'impact sur la biodiversité et les dommages aux navires. »

 

 

 

 

Afficher dans l'aperçu des actualités
A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium