L'Autorité portuaire d'Anvers et UAntwerpen développent l'asphalte du futur

L'Autorité portuaire d'Anvers et UAntwerpen développent l'asphalte du futur

Un test pour une infrastructure routière durable

22 juin 2021 - L'Autorité portuaire d'Anvers et Universiteit Antwerpen ont développé de nouveaux types d'asphalte. Celui-ci prolonge la durée de vie des routes très sollicitées. La Nieuwe Westweg sur la Rive droite a connu cette semaine l'aménagement de 5 zones d'essai pour tester cet asphalte durable. La section d'essai fait partie d'une plus grande étude pour développer une infrastructure routière durable pour un environnement portuaire. L'objectif est de recouvrir toutes les nouvelles voies de communication du port avec ce nouveau composant.


En bref :

  • Le Port d'Anvers et l'Université d'Anvers développent de nouveaux types d'asphalte
  • L'asphalte est posé sur 5 sections d'essai de 75 mètres
  • Des capteurs mesurent la déformation de l'asphalte
  • L'objectif est de créer une infrastructure routière durable dans la zone portuaire

Prolongation de la durée de vie

L'Autorité portuaire d'Anvers gère environ 200 km de routes dans la zone portuaire. Subissant un trafic journalier intensif, elles demandent beaucoup d'entretien. L'Autorité portuaire d'Anvers et Universiteit Antwerpen ont développé ensemble de nouveaux types d'asphalte pour augmenter la durée de vie de ces routes. Celui-ci peut résister aux circonstances particulières d'un environnement portuaire. Cet asphalte, conçu et testé en laboratoire, contient des composants de renforcement pour accroître la durabilité. La Nieuwe Westweg sur la Rive droite a vu cette semaine l'aménagement de 5 zones d'essai (de 75 mètres chacune) à titre de test. Après évaluation, toutes les nouvelles routes dans le port seront recouvertes à court terme avec cet asphalte.

Asphalte du futur

Outre l'asphalte, d'autres matériaux et techniques innovants doivent encore être testés dans les zones d'essai. Ainsi, elles appliquent pour la première fois une base de « lean asphalt » ou « asphalte maigre » pour observer si elle convient à un environnement portuaire. L'étude constitue le fruit de la collaboration avec UAntwerpen, commencée en 2017. En 2019, des capteurs innovants avaient déjà pris place dans la structure routière dans d'autres zones d'essais. L'objectif était de mesurer la déformation de l'asphalte sur une voie avec un trafic intense. Grâce à ce projet, les capteurs ont été optimalisés, ce qui permet de mesurer la valeur ajoutée du nouvel asphalte. Les informations recueillies doivent mener au développement d'une infrastructure routière entièrement durable et solide.

Wim Van den bergh, professeur de technologie de l'asphalte à UAntwerpen : « Les charges exceptionnelles et lourdes dans un environnement portuaire font du port d'Anvers la zone idéale d'essai pour tester une infrastructure routière rénovée. Cette étude nous aidera à développer l'asphalte du futur et à effectuer les choix adéquats en matière de recyclage et de circularité. En effet, la durée de vie d'une route joue à cet égard un rôle crucial ».
Johan Braspenninckx, directeur technique de l'Autorité portuaire d'Anvers : « Cette collaboration avec UAntwerpen et l'investissement dans cette étude nous encourage à concrétiser notre rôle de pionnier en matière d'innovation. Nous construisons un port durable, et le développement d'une infrastructure routière durable en constitue une partie importante. Nous voulons également établir la norme pour les autres ports ».
Annick De Ridder, échevine du port : « Avec cet asphalte super solide, nous veillons à l'obtention d'un label durable par l'infrastructure routière du port. L'Autorité portuaire d'Anvers joue à cet égard un rôle de pionnier en érigeant le port comme champ d'expérimentation pour les innovations technologiques. Nous sommes fiers de la réalisation de tels projets avec des partenaires comme l'UA ».

 

 

A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium