Durcissement de la réglementation relative au chargement de véhicules d’occasion au port d’Anvers

Durcissement de la réglementation relative au chargement de véhicules d’occasion au port d’Anvers

Le port d'Anvers est, depuis des décennies, un acteur majeur du transbordement de véhicules d'occasion. Afin de garantir au maximum la durabilité et la sécurité de cette activité, la réglementation relative aux chargements supplémentaires de véhicules d'occasion sera renforcée à partir de début 2021.

Environ 300 000 véhicules d'occasion sont transbordés chaque année dans le port d'Anvers, dont quelque 80% contiennent un chargement supplémentaire. Il s'est avéré l'année dernière que la réglementation et les contrôles existants sur ces chargements n'étaient plus suffisants pour limiter tout risque et garantir la sécurité des terminaux et des navires. C'est pourquoi cette réglementation relative à l'expédition de chargements supplémentaires de véhicules d'occasion a été modifiée en septembre 2019.

Cette adaptation a engendré des améliorations, mais différentes évaluations ont montré que des mesures supplémentaires étaient nécessaires pour parvenir à réaliser une manutention et un transport durables, sûrs et sécurisés des véhicules d'occasion. Il a donc été décidé de renforcer cette réglementation à partir du 1er janvier 2021. Par exemple, les voitures d'occasion et les petites camionnettes ne seront plus autorisées à transporter des marchandises. Pour les fourgonnettes de plus grande taille, les camions et les remorques, le chargement sera autorisé à concurrence du poids maximum autorisé du véhicule et dans le respect de l'ensemble de la législation et de la réglementation applicables.

Deux acteurs majeurs de la manutention et du chargement de véhicules d'occasion ont pris l'initiative d'ajuster leurs politiques. Avec effet immédiat, Sallaum Lines n'acceptera plus de chargement supplémentaire de véhicules d'occasion, à l'exception des camions. Grimaldi Lines n'acceptera plus de voitures, de petites et de grandes camionnettes avec une charge supplémentaire à l'Euroterminal d'Anvers (AET) à partir du 8 décembre 2020 et cette décision sera étendue à leur réseau européen.

 

Luc Arnouts, Director International Relations & Networks : « La durabilité et la sécurité sont notre priorité et ce durcissement est nécessaire pour les garantir. Il permet un contrôle plus ciblé et plus efficace du respect de la réglementation par les autorités compétentes sur le transport de chargements supplémentaires des véhicules d'occasion. »
Annick De Ridder, échevine du port : « La filière des véhicules d'occasion est chère à Anvers et, en tant que port, nous sommes leaders dans ce secteur depuis des décennies. Il est important que la réglementation soit abordée au niveau international. Anvers donne le ton, mais nous tenons à souligner qu'il faut maintenir des conditions de concurrence équitables et que la consultation avec les autres ports européens a donc également lieu. »
David Van Ballaert, Managing Director Sallaum Lines Belgium : « Afin de ne pas impacter l'acheminement de ce flux de marchandises en Afrique, nous voulons contribuer à la durabilité du flux de marchandises dans un souci de sécurité et de contrôlabilité. »

 

A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium