La Belgique lance une plate-forme digitale pour les douanes – BE-GATE au Transport & Logistic Munich: l’e-commerce simplifié

La Belgique lance une plate-forme digitale pour les douanes – BE-GATE au Transport & Logistic Munich: l’e-commerce simplifié

Un nouveau jalon vers une Europe digitale

Brussels Airport, Liege Airport, les ports de Zeebruges et d'Anvers s'associent à Munich pour convaincre d'autres acteurs du e-commerce de choisir la Belgique. La porte d'entrée logistique vers l'Europe.

En tant que carrefour européen pour le commerce extérieur, la Belgique veut considérablement simplifier l’importation et l’exportation de marchandises. Spécialement développée dans ce but, la plate-forme innovante pour les douanes BE-GATE a été implémentée ce 6 juin. Le portail, qui a été spécialement conçu pour le marché en pleine croissance de l’e-commerce, sert à accélérer et augmenter l’efficacité du processus de dédouanement des envois transfrontaliers. BE-GATE a été développée à l’initiative du Département belge des Douanes et Accises et est unique en Europe. La nouvelle plate-forme est déjà supportée par quatre importants hubs d’e-commerce, à savoir les ports d’Anvers et de Zeebrugge ainsi que les aéroports de Bruxelles et Liège. ​

Le portail des douanes BE-GATE, d’accès gratuit, est conçu pour traiter de grandes quantités de données et garantit un dédouanement rapide des applications douanières. Un très grand nombre de notifications d’arrivée peuvent être déposées en une seule transaction informatique au moyen d’un fichier digital agréé par les autorités douanières. Pour les envois d’une valeur inférieure ou égale à 22 €, ce file vaut également déclaration de mise à la consommation. Pour les envois supérieurs à 22 €, une déclaration complémentaire devra être envoyée à la solution logicielle des douanes belges PLDA (PaperLess Douanes et Accises / Paperless Customs & Excise).

Les détaillants reçoivent également automatiquement des informations sur les marchandises qui ont été sélectionnées pour le contrôle douanier. Toutes les autres marchandises sont immédiatement autorisées. En outre, la solution logicielle fournit une recommandation pour déterminer concrètement la valeur en douane sur la base de critères définis, si la valeur en douane ne peut pas être déterminée par une autre méthode.

Exigences et domaines d’application

BE-GATE peut être utilisée dans le cadre des régimes douaniers pour la mise en libre pratique, l’entrepôt douanier et l’exportation définitive. Selon les conditions de base, l’opérateur économique doit avoir un siège social en Belgique et disposer du statut d’expéditeur en douane. En outre, il faut disposer d’une installation de stockage temporaire ou d’un lieu agréé de déchargement avec entrepôt douanier, ainsi que d’une autorisation de déclaration simplifiée et d’une garantie globale. Les produits soumis à accises et produits d’accises, les marchandises soumises à licence et les marchandises soumises à des restrictions et à des mesures de contrôle sont exclus pour l’utilisation de la certification BE-GATE. A l’exportation, la plate-forme digitale est utilisable pour des envois d’une valeur inférieure à 1.000 € et d’un poids inférieur à 1.000 kg; une déclaration complémentaire dans PLDA est nécessaire dans les autres cas.

Pourquoi la Belgique?

Les partenaires concernés mettent fortement l'accent sur la Belgique, à Munich, comme porte d'entrée importante vers le marché européen de la consommation. De grands emplacements portuaires comme Anvers ou Zeebruges et des hubs de fret aérien comme Bruxelles ou Liège relient l’Europe au monde entier. Un vaste réseau routier, fluvial et ferroviaire relie la mer et les aéroports belges à l’arrière-pays. Les principaux marchés de consommation peuvent être rejoints en 24 heures maximum. ​ Les acteurs omnicanaux exigent cette approche intégrée qui combine la mer, l’air et le rail en fonction de l’urgence et du temps de transit nécessaire.

Grâce au lancement de BE-GATE, un plus grand nombre de marchandises peut être transporté plus efficacement. En outre, la numérisation et le transfert modal, du camion vers le rail et la navigation intérieure, seront cruciaux pour la croissance durable du commerce électronique, sans impact supplémentaire sur la route.

« En tant que partenaires, nous investissons dans des plates-formes et des procédures afin d’optimiser ce réseau. Ce faisant, nous sommes en mesure de répondre aux attentes des acteurs de l’e-commerce en matière de portes d’accès intégrées. De plus, nos ports maritimes et nos aéroports sont situés au cœur de l’Europe. Cet emplacement idéal et la connectivité font de la Belgique un hotspot unique pour la logistique omnicanal », explique Werner Rens, Responsable du Département Marketing, Douanes & Accises belges.

Par ailleurs, l’espace disponible et le savoir-faire existant donnent aux entreprises l’opportunité de tirer profit de la fonction de plaque tournante des sites logistiques belges et d’y établir des entrepôts et des centres de distribution. De grands acteurs du dernier kilomètre dans le secteur de l’e-commerce comme l’entreprise logistique chinoise Cainiao Smart Logistics Network Limited, qui appartient au groupe Alibaba, ou 4PX considèrent la Belgique comme un important carrefour pour le commerce en Europe. En outre, des entreprises bien connues telles que Decathlon, LEGO et Nespresso possèdent de grands centres de distribution en Belgique.

Expériences et références

Werner Rens, Responsable du Département Marketing, Douanes & Accises belges: « Avec BE-GATE, nous avons mis au point un outil d’e-commerce efficace et performant qui permet d’éviter les retards dans la chaine d’approvisionnement en raison d’un manque de transparence et de communication. Une solution profitable à tout le monde qui facilite également notre travail en tant qu’autorité douanière. »
Luc Arnouts, Directeur des Réseaux internationaux, Port of Antwerp: « La digitalisation fait partie de l’ADN du deuxième plus grand port d’Europe. Nous nous attendons à ce que BE-GATE simplifie considérablement la procédure de dédouanement et rende dès lors Anvers encore plus attractive pour le trafic de l’e-commerce. La semaine prochaine, nous organiserons un séminaire sur le commerce électronique spécialement adapté aux acteurs chinois, avec lequel nous voulons leur faire découvrir les avantages logistiques de notre pays." »
Joachim Coens , CEO, Port of Zeebrugge: « Le port de Zeebrugge pourra jouer un rôle majeur et ambitieux dans le secteur de l’e-commerce grâce à l’investissement du groupe Lingang dans la Zone maritime logistique à Zeebrugge. »
Steven Verhasselt, Vice-Président Commercial, Liège Airport: « Liege Airport a commencé il y a environ 20 ans en tant que pionnier de l'aéroport de fret avec la facilitation de l'aérohub mondial de TNT. Depuis lors, nous sommes devenus le 7ème aéroport de fret d'Europe, relié par voie aérienne et ferroviaire avec 12 villes chinoises. Notre expertise en matière d'expédition express a été entièrement déployée pour faciliter les grands flux de commerce électronique. Nous attendons de BE-GATE qu'elle continue à optimiser ces flux à l'aéroport de Liège."
Steven Polmans, Directeur Cargo & Logistique, Brussels Airport : « Brussels Airport offre un réseau global comprenant le trafic passagers, les colis express et le fret intégral. Grâce à notre expansion actuelle et nos nouveaux entrepôts en cours de construction, nous sommes prêts à répondre aux besoins croissants de l’e-commerce. BE-GATE va nous aider à devenir un point d’accès encore plus intéressant pour l’e-commerce grâce à sa facilitation et sa transparence. »

 


 

 

A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium