Impact du conflit entre la Russie et l'Ukraine sur l’Autorité portuaire d’Anvers

Impact du conflit entre la Russie et l'Ukraine sur l’Autorité portuaire d’Anvers

Un suivi permanent de la situation

L’Autorité portuaire d’Anvers exprime son soutien et son empathie pour toutes les souffrances humaines causées par le conflit en Ukraine. En tant que port mondial, le port d'Anvers est régulièrement confronté aux conséquences des mouvements géopolitiques. Ce conflit a incité l'Union européenne à prendre plusieurs sanctions contre la Russie. Afin de surveiller l'impact de la crise dans le port et au-delà, l’Autorité portuaire d’Anvers entretient un contact étroit avec les clients et les autorités compétentes.

Update 15 avril 2022

Sur la base des règles de l'Union européenne, un plan de travail a été élaborée pour l'interdiction des navires battant pavillon russe dans les ports belges. Ce plan sera mis en œuvre à partir du dimanche 17 avril. Les règles ont été élaborées par les ministres de la Mer du Nord et des Affaires étrangères, la police maritime, la Défense, les Douanes, le Département de la Mobilité et des Travaux publics, et la DG Navigation.

Le Carrefour de l’Information  Maritime (MIK) reçoit une liste des navires russes se rendant dans un port belge et suit ce navire de près. L'autorisation donnée au navire ne s'applique qu'au navire, au port belge, à ce moment, et à la cargaison mentionnée dans l'autorisation.

Les autorités portuaires sont responsables du suivi. Pour chaque navire russe autorisé arrivant dans le port, les autorités portuaires doivent demander à nouveau la preuve de la cargaison autorisée.

Les cargaisons pouvant être livrées dans les ports européens sont le gaz naturel, le pétrole, le charbon et autres combustibles fossiles solides, tous les produits pharmaceutiques, médicaux, agricoles et alimentaires (tels que le blé), les engrais et l'aide humanitaire. Ces règles sont valables jusqu'au 10 août 2022

Update 5 avril 2022

Le conflit en Ukraine a entraîné de nouvelles sanctions européennes contre la Russie, notamment l'interdiction pour les navires russes et ceux exploités par des Russes d'entrer dans les ports de l'UE. Une exception est prévue pour les produits agricoles et alimentaires, l'aide humanitaire et les produits énergétiques. Nous n'avons pas encore été en mesure d'examiner pleinement le contenu de la mesure. Une réunion avec la DG Scheepvaart (division du SPF Mobilité et Transports) est prévue la semaine prochaine pour discuter plus avant du contenu et de l'impact opérationnel de cette mesure. A ce stade, l'impact dans notre port semble être plutôt limité.

Update 9 mars 2022

Suivi
L’Autorité portuaire d’Anvers assure un suivi permanent de la situation et demeure en étroit contact avec les clients et les autres parties prenantes de la communauté portuaire. Dans ce cadre, il souligne l'excellente collaboration entre les autorités compétentes, les douanes et les différents terminaux concernés.

Mesures européennes
L'Autorité portuaire d'Anvers n'est pas compétente pour mener une politique indépendante en réponse au conflit. Par exemple, l'autorité portuaire ne peut imposer de restrictions aux entreprises ou aux navires. L'autorité portuaire met en œuvre la politique des autorités belges et européennes.

Ainsi, l'exportation d'un grand nombre de biens, dont ceux pouvant être utilisés tant à des fins civiles que militaires (« double usage »), est interdite. Les marchandises conteneurisées à destination de la Russie sont soumises à des contrôles supplémentaires par les douanes. De plus amples informations sont fournies ici. De plus, aucune interdiction ne frappe actuellement des navires battant pavillon russe ou appartenant à des Russes.

Faits et chiffres
Notre port n'affiche pas de flux de marchandises maritimes importants avec l'Ukraine. En revanche, la Russie était le cinquième partenaire commercial le plus important en 2021 avec un transbordement de 11,6 millions de tonnes (3,16 millions de tonnes à l'expédition et 8,5 millions de tonnes à l'entrée). Il s'agissait des catégories suivantes :

  • Conteneurs - 5,3 millions de tonnes (principalement du plastique, du bois, des produits chimiques, des pièces automobiles et du papier)
  • Vrac liquide - 4,8 millions de tonnes (principalement le naphte, le diesel et le fuel)
  • Vrac sec - 700 000 tonnes (principalement des engrais et du charbon)
  • Vrac divers conventionnel - 650 000 tonnes (principalement des importations d'acier)

En 2021, 51 navires uniques battant pavillon russe sont entrés dans le port d'Anvers, faisant un total de 108 escales sur un total de 14 181. Ces navires ne transportaient que du vrac sec, des marchandises générales conventionnelles et, dans une mesure très limitée, des conteneurs.

A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium