Déploiement progressif de l'enlèvement certifié dans le port d'Anvers

Déploiement progressif de l'enlèvement certifié dans le port d'Anvers

La solution numérique, sécurisée et intégrée appelée « Certified Pick up » remplacera prochainement l'actuel système de codes PIN pour la mainlevée des conteneurs dans le port d'Anvers.

Une approche progressive garantit que tous les partenaires logistiques de la chaîne portuaire peuvent mettre en œuvre ce nouveau processus. Dans une première phase, la plateforme apporte la transparence sur le statut du conteneur et dans une phase suivante, les différents partenaires de la chaîne passent à une nouvelle façon de traiter les conteneurs basée sur l'identité.

Plus sûr, plus transparent et plus efficace

Pour pouvoir récupérer un conteneur dans le terminal du port, un code PIN unique est aujourd'hui nécessaire. Le délai entre le moment où le code PIN est connu de la compagnie maritime et celui où le code PIN est entré par le chauffeur du camion au terminal est long. En outre, le code PIN est transmis entre différentes parties, ce qui augmente le risque d'abus.

Afin de rendre ce processus plus sûr, plus transparent et plus efficace, un nouveau processus de mainlevée des conteneurs, appelé « Certified Pick Up » (CPu), entrera en vigueur le 1er janvier 2021. CPu est une plateforme de données neutre et centrale à laquelle sont connectés tous les acteurs impliqués dans le processus d'importation de conteneurs.

Une approche par étapes

En concertation avec la communauté portuaire, il a été décidé que la mise en œuvre du CPu sera échelonnée à partir du 1er janvier 2021. Dans un premier temps, la plateforme CPu apporte la transparence sur le statut des conteneurs, dans le but d'accroître l'efficacité opérationnelle de chaque acteur de la chaîne. Les différents statuts des conteneurs, liés à l'enlèvement d'un conteneur dans le port d'Anvers, deviennent visibles sous la forme de « feux verts ». Les partenaires de la chaîne reçoivent ensuite un aperçu de la mainlevée commerciale, de la mainlevée douanière et de la mainlevée au terminal des conteneurs qu'ils manipulent. En échange de ces informations, les partenaires de la chaîne d'approvisionnement doivent éventuellement ajouter des données pertinentes, telles que la date estimée de l'enlèvement, la modalité, ... Dans cette phase, le processus existant avec les codes PIN demeure maintenu.

Dans la phase suivante, les différents partenaires de la chaîne passeront progressivement à un nouveau mode de traitement, à savoir l'enlèvement sur la base de l'identité. Le processus actuel où un code PIN est utilisé pour enlever un conteneur sera progressivement supprimé et remplacé par un processus numérique passant du droit de mainlevée au droit d'enlèvement et un enlèvement autorisé basé sur l'identité.

En concertation avec les parties logistiques

L'Autorité portuaire d'Anvers opte pour une approche active afin d'impliquer chacun ponctuellement dans le déploiement du CPu. Les sociétés d'armateurs et les terminaux d'Anvers sont les premiers à se connecter à la plateforme CPu, les autres acteurs, tels que les transitaires et les transporteurs, se connecteront également par la suite afin de pouvoir voir les différents statuts des conteneurs à partir du 1er janvier 2021. NxtPort, la plateforme logistique du port d'Anvers, mettra à disposition la plateforme CPu. Ils ont mis en place un support performant qui garantit la continuité (en ce qui concerne les importations de conteneurs) du port d'Anvers.

Pour maximiser la portée du CPu, il est également possible pour des tiers de relier leurs propres applications au CPu.

Prix

Pour l'utilisation de CPu, des redevances doivent être payées par les utilisateurs du port. Ces redevances, qui s'appliquent à partir du 1er janvier 2021, se composent d'une redevance fixe pour la connexion API/EDI ou l'utilisation de l'interface en ligne, d'une part, et d'une redevance variable par conteneur traité, qui est ventilée en trois parties égales entre la société d'armateurs, le terminal et le premier prestataire autorisé dans le processus d'enlèvement, d'autre part.

Plus d’informations sur : https://www.portofantwerp.com/en/certified-pick

Jacques Vandermeiren, directeur général de l'Autorité portuaire d'Anvers, a déclaré : « Avec cette approche progressive, nous visons une mainlevée plus rapide, plus sûre et plus efficace des conteneurs. Le fait que nous y soyons parvenus en concertation avec les différents partenaires de la chaîne portuaire est une preuve supplémentaire de la force et de la résilience de la communauté portuaire anversoise ».
Annick De Ridder, échevine du port : « Avec le nouveau processus CPu, nous, en tant que communauté portuaire, prenons notre responsabilité sociétale au sérieux et faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour lutter contre le trafic international de drogue. Avec la communauté portuaire, nous effectuons la transition vers un écosystème numérique qui doit également entraîner des gains d'efficacité pour les entreprises. Le temps est venu d'informer en détail les différents partenaires afin que nous, en tant que port, puissions nous préparer à cette nouvelle façon de travailler».
A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium