Le port d'Anvers enregistre une croissance au premier semestre 2021

Le port d'Anvers enregistre une croissance au premier semestre 2021

Les flux de marchandises ont augmenté malgré la Covid 19

9 juillet 2021 - 120 millions de tonnes ont été transbordées pendant les six premiers mois de cette année, soit une augmentation de 5 % par rapport à la même période en 2020 et un statu quo par rapport à 2019. Tous flux de marchandises ont affiché une croissance malgré l'impact de la crise persistante du coronavirus. Même le transbordement avec le Royaume-Uni et l'Irlande affiche des chiffres positifs. L'élargissement des connexions maritimes à courte distance comme réponse au Brexit ne manque pas son effet.

Une croissance malgré la pandémie actuelle de la Covid-19

Les conteneurs sont le seul type de fret à connaître une croissance continue depuis 2014, avec une augmentation de 4,3% au premier semestre par rapport à 2020 et de 3,9% par rapport à 2019 (en tonnes). Les marchandises diverses conventionnelles augmentent de 41,2% par rapport à 2020 et égalent le débit des 6 premiers mois de 2019. Le débit du fer et de l'acier, principal groupe de marchandises de ce segment, a augmenté de 37,8% en raison d'un pic de l'offre d'acier. Le RoRo s'est également très bien comporté en 2021 et a augmenté de 22% par rapport au premier semestre de 2020.

Le transbordement du vrac sec a crû de 7,5%, et fluctue plus en raison de certains produits saisonniers comme les engrais. Le vrac liquide a légèrement augmenté de 1,3% par rapport à 2020 mais a diminué de 6,1% par rapport à 2019. En mai, le volume de carburants a été le plus élevé depuis octobre de l'année dernière, tandis que le transbordement de produits chimiques a augmenté de 8,9% par rapport à 2020. La demande de produits chimiques monte en flèche au niveau mondial par la reprise de la production industrielle et dépasse le niveau pré-pandémie.

Story image

Une croissance des échanges avec le Royaume Uni malgré le Brexit

Avec un flux annuel de marchandises d'environ 15 millions de tonnes, le Royaume-Uni est le troisième partenaire commercial maritime du port d'Anvers. La mise en place effective du Brexit au début de cette année a créé des défis majeurs en raison d'une administration plus complexe, d'un plus grand nombre de contrôles et donc de congestion, de temps de transit plus longs et de coûts plus élevés. À la suite du Brexit, le flux de marchandises entre l'UE et le Royaume-Uni a diminué. Toutefois, malgré ces conditions difficiles, le port d'Anvers a enregistré une croissance de 11,1 % dans le transbordement total des marchandises avec le Royaume-Uni et de 12,1% avec l'Irlande au premier semestre par rapport à la même période en 2020.

En préparation du Brexit, le port d'Anvers a mis tous ses efforts pour développer davantage les connexions maritimes courtes avec le Royaume-Uni et l'Irlande afin de réaliser le transfert modal du ferry vers le transport de conteneurs. Cinq ans après le référendum sur le Brexit, le port d'Anvers est désormais relié à 12 ports britanniques et irlandais, et nous constatons que les importateurs et exportateurs irlandais abandonnent de plus en plus le pont terrestre vers le Royaume-Uni et optent pour une connexion maritime directe.

[email protected] fait un pas important vers la réduction des émissions de CO2

Le consortium [email protected] franchit des étapes importantes dans la transition vers un port durable et à faible émission de carbone. Les études de faisabilité sont terminées. Le consortium s'apprête à entrer dans la phase de conception. Le projet, une initiative d'Air Liquide, BASF, Borealis, ExxonMobil, INEOS, TotalEnergies, Fluxys et l'Autorité Portuaire d'Anvers, a le potentiel de réduire de moitié les émissions de CO2 dans le port d'Anvers d'ici 2030 en capturant et en utilisant le CO2 ou en le stockant de façon permanente.

Jacques Vandermeiren, directeur général de l'Autorité portuaire d’Anvers : « Nous savions que le Brexit aurait des conséquences majeures sur le transport de marchandises entre l'Europe et le Royaume-Uni. En nous préparant bien et en nous concentrant sur les liaisons maritimes courtes et le fret LoLo, nous pouvons transformer les défis en opportunités. Les chiffres semestriels très positifs du transbordement avec le Royaume-Uni et l'Irlande le confirment. Après le Brexit, Anvers veut plus que jamais être la porte d'entrée entre l'Europe et le Royaume-Uni et l'Irlande. »
Annick De Ridder, échevine du Port : « Malgré les circonstances difficiles dans lesquelles nous avons commencé l'année 2021, on peut constater que le port se maintient et enregistre même à nouveau une croissance de la manutention des conteneurs. L'urgence économique d'une capacité de conteneurs supplémentaire est donc à nouveau démontrée et plus nécessaire que jamais. Ces chiffres confirment la résilience de notre port et la flexibilité de tous les employés qui veillent à ce que tout continue de fonctionner. »

 

A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium