Belgian Hydrogen Council – La Belgique regroupe ses forces actives dans l’hydrogène propre pour exceller en Europe et au-delà

Belgian Hydrogen Council – La Belgique regroupe ses forces actives dans l’hydrogène propre pour exceller en Europe et au-delà

Port of Antwerp-Bruges dans le Conseil d'administration du Conseil

Les clusters régionaux WaterstofNet et Cluster Tweed ont lancé aujourd'hui le Belgian Hydrogen Council (BHC) afin de consolider et de renforcer la position de la Belgique en Europe et sur la scène mondiale en tant que pôle pionnier d'excellence dédié à l'hydrogène propre. Les huit CEOs qui composent le conseil d'administration du Conseil se sont réunis pour la première fois aujourd'hui à Bruxelles.

Raison d'être

WaterstofNet et Cluster Tweed, qui coordonnent tous deux depuis plusieurs années, leurs clusters hydrogène régionaux, respectivement en Flandre et en Wallonie, et créent aujourd'hui conjointement un conseil national de l'hydrogène qui vise à transcender les différents niveaux politiques de notre pays. Le Belgian Hydrogen Council se consacrera à des tâches importantes telles que la promotion de l'industrie belge de l'hydrogène en Belgique et à l'étranger, et conseillera les décideurs politiques sur le déploiement de leurs stratégies régionales et fédérales dans cette matière.

L'Union européenne accélère rapidement ses ambitions et ses activités dans le domaine de l'hydrogène afin d'atteindre ses objectifs de décarbonisation et de devenir indépendante des combustibles fossiles. La Belgique a joué un rôle de pionnier dans le développement de la technologie de l'hydrogène grâce aux fournisseurs et aux ports nationaux, qui constituent un emplacement géographique unique pour l'importation et la consommation d'hydrogène, mais aussi grâce à ses différents gouvernements qui visent le leadership dans le domaine de l'hydrogène en Europe. La création d'un conseil belge de l'hydrogène est essentielle pour consolider et renforcer ce leadership. En effet, l'industrie belge de l'hydrogène réclame depuis longtemps la création d'un forum national où les entreprises sont aux commandes et visent à obtenir des résultats tangibles. Avec le Belgian Hydrogen Council, la Belgique suit l'exemple d'autres pays comme l'Allemagne et la France.

Conseil national

Le Belgian Hydrogen Council assumera des tâches importantes telles que le positionnement et la promotion de l'industrie belge de l'hydrogène en Belgique et à l'étranger, en tant que représentant de l'écosystème belge de l'hydrogène dans les forums nationaux et internationaux. L'organisationvise également à conseiller les différents décideurs politiques belges sur le déploiement de leurs stratégies régionales et fédérales en matière d'hydrogène. Le conseil n'est ni une initiative régionale ni une initiative fédérale, mais bien une initiative nationale dirigée par l'industrie de l'hydrogène. L'industrie en est le pilote, avec le support des différents gouvernements. Les quatre ministres compétents ont ainsi tous exprimé leur soutien à cette nouvelle initiative.

Tinne Van der Straeten, Ministre de l’Energie fédéral :"L'ambition de notre pays est de devenir la plaque tournante de l'hydrogène en Europe. Avec l'hydrogène renouvelable, nous renforçons notre indépendance énergétique et verdissons notre industrie. Notre situation unique de carrefour énergétique situé au centre de plusieurs pôles industriels, fait de nous un pays d'importation et de transit idéal pour l'hydrogène renouvelable. En outre, nos entreprises sont pionnières en matière de technologie de l'hydrogène et nous disposons de l'un des réseaux d'hydrogène les plus développés au monde. Le Belgian Hydrogen Council renforce la coopération au niveau national pour faire de la Belgique un leader de la transition énergétique.”
Philippe Henry, Ministre wallon du climat, de l'énergie, de la mobilité et des infrastructures : "La Wallonie s’est engagée à susciter et à saisir toutes les opportunités permettant l’émergence d’une filière hydrogène sur son territoire à court terme. Ce vecteur énergétique constitue en effet à la fois une pierre angulaire de la décarbonation de secteurs gros émetteurs de CO2 et un enjeu stratégique et économique majeur. A cet égard, je soutiens pleinement l’initiative conjointe TWEED - WaterstofNet visant à constituer un nouvel acteur industriel au niveau national, qui transcendera les spécificités propres à chaque entité et avec lequel le Gouvernement wallon collaborera activement."
Jo Brouns, Ministre flamand de l’Emploi, de l'Economie et de l'Innovation : "La Flandre veut être leader européen dans le domaine de l'hydrogène et des technologies de l'hydrogène durable grâce aux collaborations entre l’industrie et les secteurs académique et de la recherche, où nous coopérons efficacement avec WatersofNet. C'est pourquoi je soutiens l'initiative d'unir nos forces avec d'autres clusters belges. De cette manière, nous pouvons renforcer les collaborations, nous concerter avec nos pays voisins et peser davantage sur la politique européenne. Cette coopération constitue donc une valeur ajoutée complémentaire pour la Flandre."
Alain Maron, Ministre bruxellois de la Transition climatique, de l’Environnement et de l’Énergie: "La Belgique a toujours été un pays à la pointe technologiquement, cette expertise et notre position sont des atouts nationalement et internationalement. Je souhaite beaucoup de succès à ce nouveau Conseil et espère que cela permettra d'accélérer la décarbonation des industries des différentes régions."

Membres

Les 150 membres belges de Waterstof Industrie Cluster coordonnés par WaterstofNet depuis 2015 et les 70 membres du H2Hub Wallonia coordonné par le Cluster Tweed depuis 2020 sont automatiquement membres du Belgian Hydrogen Council. Ainsi, ce dernier établit effectivement un partenariat et rassemble les écosystèmes industriels de l'hydrogène existants en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles qui reflètent l'ensemble du secteur belge de l'hydrogène. Ce sont ces entreprises qui seront le moteur du conseil.

Story image

Organisation du Belgian Hydrogen Council

Cinq groupes de travail thématiques ou "tâches" sont déjà en cours de constitution. Ils deviendront la cheville ouvrière du Conseil. Par exemple, la tâche 1 s'attachera à conseiller les différentes autorités belges sur les questions importantes liées à l'hydrogène et élaborera des propositions sur des sujets tels que la certification de l'hydrogène. La tâche 2 s'occupera du développement de l'infrastructure de l'hydrogène en Belgique. Les tâches 3 (promotion) et 4 (internationalisation) s'efforceront d'améliorer la visibilité de nos entreprises en Belgique et à l'étranger. Enfin, la tâche 5 se concentrera sur la formation et l'éducation autour de l'hydrogène. De nouveaux groupes de travail peuvent être créés en fonction des besoins de nos entreprises, qui peuvent devenir membres des tâches précitées. Les fédérations sectorielles concernées comme essenscia, Agoria et FEBEG sont également invitées à contribuer aux groupes de travail.

Conseil d’administration (CA) du Belgian Hydrogen Council

Le CA du Belgian Hydrogen Council est composé de huit entreprises couvrant la chaîne de valeur de l'hydrogène. Ces entreprises ont été élues parmi tous les membres des clusters et représenteront le Belgian Hydrogen Council pour les deux années à venir : ENGIE (production), John Cockerill (technologie), Fluxys (infrastructure), Port d'Anvers-Bruges (ports et importations), ArcelorMittal (industrie), INEOS (industrie), Virya Energy (mobilité) et Sirris (recherche).

Les huit membres du conseil d'administration: "Le but du Belgian Hydrogen Councilest de créer un forum industriel national de l'hydrogène, soutenu par tous les gouvernements, avec deux objectifs principaux. Le premier est de faciliter une mise en œuvre rapide de l'hydrogène en Belgique en éliminant les obstacles réglementaires/techniques/économiques. Le second est de développer un positionnement fort sur l'hydrogène en vue de faire de la Belgique un centre majeur d'importation d'hydrogène et de promouvoir la technologie nationale liée à l'hydrogène, afin que notre pays puisse exporter à la fois sa technologie et ses connaissances en matière d'hydrogène dans le monde entier. Pour atteindre ces deux objectifs, une collaboration étroite avec des conseils comparables dans les pays voisins sera essentielle".

Coordination du Belgian Hydrogen Council

WaterstofNet et Cluster Tweed forment ensemble le "bureau de coordination" et se chargent du secrétariat, de l'organisation et de la coordination du Belgian Hydrogen Council. ​

Story image

Les huit CEOs du CA et le bureau de programme du Conseil se sont réunis pour la première fois aujourd'hui à Bruxelles:Cedric Osterrieth (ENGIE), Raphaël Tilot (John Cockerill), Raphaël De Winter (Fluxys), Tom Hautekiet (Port of Antwerp-Bruges), Philippe Alboort (ArcelorMittal Belgium), Wouter Bleukx (INEOS), Stephan Windels (Virya Energy), Pieter Jan Jordaens (Sirris), Adwin Martens, Isabel François, Stefan Van Laer (WaterstofNet), Cédric Brüll and Valère Counet (Cluster Tweed).

Coordonnées des personnes à contacter pour le Belgian Hydrogen Council

Mail:info@belgianhydrogencouncil.be
Website:info@belgianhydrogencouncil.be
Téléphone WaterstofNet: +32478982140 (Isabel François) - +32484674004 (Stefan Van Laer)
​Téléphone Cluster Tweed: +32475235477 (Cédric Brüll) - +32478116908 (Valère Counet)

Story image

 

Afficher dans l'aperçu des actualités
A propos de Port d'Anvers-Bruges

Avec un transbordement total de 271 millions de tonnes par an, le Port d’Anvers-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Il est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Le Port d’Anvers-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, il recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société, représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à communicatie@portofantwerpbruges.com

Port d'Anvers-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium