Autorité portuaire d’Anvers : essais uniques avec un petit avion sans pilote (‘fixed wing drone’)

Autorité portuaire d’Anvers : essais uniques avec un petit avion sans pilote (‘fixed wing drone’)

Le rôle des drones ne cesse de prendre de l'importance dans la coordination de la sécurité de l'environnement complexe des ports. Pour cette raison, l'Autorité portuaire d’Anvers a effectué, cette semaine, une série de tests uniques avec un drone ‘fixed wing'. Ce dernier est capable de voler à haute altitude et dispose d'une caméra très puissante, il donne une perspective sans précédent sur l'entièreté du port. L'avion sans pilote a tracé des scénarios d'incidents réalistes en collaboration avec les partenaires de sécurité et le partenaire technologique Sabca. Les tests ont pour objectif de donner un aperçu des possibilités offertes par ce type de drones à l'appui des autorités portuaires et d'une coopération efficace avec les services de sécurité.

Une perspective unique

Le port d'Anvers s’étend sur plus de 120 km² et fait partie de l'infrastructure ‘critique' de notre pays. Grâce à la perspective aérienne unique, l'utilisation de drones peut apporter une contribution significative à la sécurité globale dans cet environnement complexe. Un drone ‘fixed wing’ peut voler plus de huit heures d'affilée et sa caméra, très puissante (zoom 30x), produit des images à 280 mètres d'altitude. Cette semaine, l'Autorité portuaire d’Anvers a testé, en collaboration avec la zone de Secours du Waasland et les Pompiers de la Zone d'Anvers, ainsi que son partenaire technologique Sabca, différents cas d'utilisation. Les images de quatre situations d'urgence réalistes (incendie de conteneur, sauvetage d'une personne en détresse au sommet d'une éolienne, sauvetage de la noyade et sauvetage d'un homme à la mer) enregistrées par l'aéronef sans pilote servent à mieux comprendre les possibilités d'utilisation de ces petits avions sans pilote dans l'environnement portuaire.

Bâtir ensemble le port du futur

Selon l'Autorité portuaire d’Anvers, l'utilisation de drones jouera un rôle de plus en plus important dans le port du futur et dans le maintien de la sécurité. La coopération avec des partenaires innovants tels que le spécialiste de l'aéronautique Sabca est essentielle.

«Dans un futur proche, les drones seront indispensables dans le cadre de tâches à risque, » déclarait Thibauld Jongen, CEO chez Sabca. « Les démonstrations menées en collaboration avec l'Autorité portuaire d’Anvers montrent que les différentes opérations effectuées par les avions sans pilote dans le cadre d'inspections, de transport de marchandises et de surveillance sont plus efficaces et plus sûres. La Sabca est spécialisée dans la réalisation de missions complexes, où différents partenaires travaillent de concert. Nous veillons à ce que tous les systèmes soient parfaitement intégrés, afin que les drones puissent collecter et transmettre des informations correctes. Nous utilisons également cette expertise dans d'autres projets comme le transport automatisé d'échantillons médicaux entre les hôpitaux, les inspections d'éoliennes en mer, la mesure des rayonnements sur des sites industriels et les missions de surveillance au large de la côte belge. Avec cet exercice commun, l'Autorité portuaire d’Anvers se révèle, une fois de plus, être un acteur innovant qui joue un rôle de pionnier. Nous sommes reconnaissants qu'ils aient pensé à la Sabca belge pour effectuer ces tests.»

eye in the sky - hauteur
eye in the sky - hauteur

Une coopération efficace avec les partenaires de sécurité

L'Autorité portuaire d’Anvers souhaite, à l'avenir, soutenir autant que possible le service Harbour Safety & Security (HSS) et les partenaires de sécurité par le déploiement de drones. Il s'agit de missions telles que l'inspection de l'infrastructure, la surveillance et le contrôle, la gestion des incidents, la gestion des postes d'amarrage et la détection de taches de pétrole ou de déchets flottants.

Les tests avec les drones 'fixed wing' ont été effectués en étroite collaboration avec les partenaires de sécurité afin que l'expérience acquise dans la gestion des incidents puisse conduire à une collaboration encore plus efficace.

Bob Spanoghe de l'Autorité portuaire d’Anvers : « Les drones sont un levier dans l'accomplissement de nos tâches essentielles en tant qu'autorité portuaire, étant donné l'immense surface de la zone portuaire. Notre objectif vise à créer un réseau opérationnel de drones d'ici 2022 en vue d'obtenir un 'flux en direct' des différentes activités portuaires, un outil appréciable pour l'ensemble de la communauté portuaire. De cette manière, nous aurons un meilleur rendu de ce qui se passe dans le port et nous travaillons à bâtir un port sûr, efficace et intelligent : le port du futur. Les tests effectués avec le drone 'fixed wing' sont uniques dans un environnement portuaire et nous permettent de franchir une nouvelle étape importante, y compris dans notre coopération avec les partenaires de sécurité. »
Annick De Ridder, échevine du port : « Nous mettons tout en œuvre pour assurer la sécurité du port et les drones deviendront indispensables à cet effet dans un avenir proche, également dans notre port. L'innovation et la numérisation sont cruciales pour garantir une croissance durable à long terme. L'autorité portuaire est donc le moteur de l'invention et de la réalisation de solutions pour les défis de demain. En outre, le port est un environnement idéal pour tester et développer cette technologie innovante.»
A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium