Le Port d’Anvers teste l’utilisation d’un bracelet électronique pour endiguer la propagation du COVID-19 au sein de ses équipes

Le Port d’Anvers teste l’utilisation d’un bracelet électronique pour endiguer la propagation du COVID-19 au sein de ses équipes

Le Port d’Anvers s’associe à la société de technologie numérique Rombit pour lutter contre la propagation du COVID-19 sur site. Rombit a conçu à cet effet un bracelet électronique, appelé Romware Covid Radius, qui garantit la distanciation sociale et le suivi des contacts physiques. Le Port d’Anvers teste cet ingénieux dispositif en avant première.

La primeur en revient au Port d’Anvers

Afin de développer ce bracelet électronique, Rombit a ajouté des fonctions au bracelet de sécurité Romware ONE qu’elle avait déjà conçu. Le Romware Covid Radius aidera les employeurs à appliquer strictement les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé, tout en respectant la vie privée des salariés. Il répond en outre à l’appel des autorités flamandes à la création de solutions numériques au service de la communauté pendant cette crise sanitaire. Le Port d’Anvers, qui avait récemment conclu un partenariat avec Rombit pour le bracelet de sécurité Romware ONE, sera la première institution à utiliser ces nouvelles fonctionnalités.

Distanciation sociale et suivi des contacts

Le nouveau bracelet électronique veille en premier lieu à garantir la distanciation sociale en émettant un signal lorsque des personnes s’approchent trop près les unes des autres. Le respect de la vie privée reste néanmoins garanti puisque le dispositif n’envoie à l’employeur aucune information sur la localisation du porteur ou toute autre donnée sensible.

Le bracelet électronique permet aussi le suivi des contacts : en cas de contamination d’un salarié, un conseiller en prévention ou une personne de confiance habilitée peut vérifier avec quels collègues cette personne est entrée en contact afin d’éviter la propagation du virus.

Story image
Jacques Vandermeiren, PDG du Port d’Anvers explique : "L’innovation et la transformation digitale sont des outils précieux en temps de crise. Il est essentiel que la zone portuaire continue à fonctionner et que la sécurité de nos collaborateurs soit assurée. Nous attachons donc beaucoup de crédit à ce type de solution et allons prochainement équiper nos collaborateurs sur site du bracelet Romware Covid Radius."
John Baekelmans, PDG de Rombit déclare : "Les activités de demain, respectueuses d’une distance physique d’un mètre et demi, s’appuient sur des outils fiables. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour produire rapidement ce nouveau bracelet en  quantité et contribuer ainsi au redémarrage de l’activité économique dans des conditions de sécurité optimales. Notre invention suscite déjà beaucoup d’intérêt à l’étranger.”
Annick De Ridder, échevin portuaire: "Il est fondamental que notre économie puisse revenir à pleine vitesse dès que possible et que nous nous concentrions sur les moyens de garantir que ce redémarrage se déroule en toute sécurité. En tant que port d'Anvers, nous sommes heureux de contribuer en assumant notre rôle social et en servant de terrain d'essai pour l'innovation technologique."

Contact Rombit:

Charlotte Sterkens - Marketing & Communications Manager Rombit
[email protected]
​+32 (0) 499 33 10 73
​ 
​W: www.rombit.be
​W: www.romware.com
​W: www.covidradius.com

 

A propos de Port of Antwerp-Bruges

Avec un transbordement total de 289 millions de tonnes par an, Port of Antwerp-Bruges occupe un véritable rôle de plaque tournante dans le commerce et l'industrie dans le monde. Le port est un lien crucial pour la manutention de conteneurs, le trafic de breakbulk et le transbordement de véhicules. En outre, le port d'Anvers-Bruges - avec 147 millions de tonnes/an - est le premier port d'exportation d'Europe. Port of Antwerp-Bruges est le point d'attache de 1400 entreprises et il abrite le plus grand pôle d'activité chimique intégré en Europe. Le port génère, directement et indirectement, un total de 164 000 emplois et une valeur ajoutée de 21 milliards d'euros.

Port of Antwerp-Bruges ne cache pas ses ambitions : s'imposer comme le premier port mondial réconciliant l'économie, l'homme et l'environnement. Le port veut non seulement poursuivre sa trajectoire de croissance durable, mais aussi utiliser sa position unique de centre logistique, maritime et industriel pour initier la transition vers une économie circulaire à faibles émissions de CO2. En collaboration avec la communauté portuaire, ses clients et d'autres partenaires, Port of Antwerp-Bruges recherche activement des solutions innovantes en vue d'assurer un avenir durable. La responsabilité à l'égard de l'environnement, et par extension, de la société représente une priorité majeure. 

Les sites portuaires d'Anvers et de Zeebruges sont administrés par l’Autorité portuaire Anvers-Bruges, une société anonyme de droit public dont les actionnaires sont la ville d'Anvers et la ville de Bruges. Elle emploie 1800 travailleurs. L'Échevine anversoise du Port Annick De Ridder est la présidente du conseil d'administration, le bourgmestre de Bruges Dirk De fauw en est le vice-président. Jacques Vandermeiren est le PDG et président du comité de direction, lequel assure la gestion quotidienne. 

www.portofantwerpbruges.com

Le numéro de téléphone +32 492 15 41 39 est réservé aux demandes de presse. Pour d'autres questions, vous pouvez envoyer un mail à [email protected]

Port of Antwerp-Bruges
Havenhuis
Zaha Hadidplein 1
2030 Antwerp
Belgium